Article publié dans L’Observateur Paalga n°7997 du lundi 31 octobre 2011

CENTRE D’IMAGERIE SAINT-CAMILLE

« Une meilleure offre en diagnostic médical »

 Le centre médical Saint Camille sis aux 1200 logements dispose désormais d’un centre d’imagerie flambant neuf. Constitué de deux grandes bâtisses et d’équipements médicaux de haute qualité, le joyau a été inauguré le samedi 29 Octobre 2011 par le premier ministre burkinabè, Luc Adolphe TIAO.

 Deux grands bâtiments aux carreaux rouges chatoyants et aux murs fraichement peints, des salles spacieuses aux équipements d’une qualité ne faisant point de doute, un scanner et une table ophtalmologique rutilants, des pièces pour mammographie, échographie, neurologie et endocrinologie. Ainsi peut se décrire le nouveau centre d’imagerie de Saint-Camille. Face à une telle réalisation le  « wayii, yaa sôma koe ! » (là vraiment, c’est très bien !) de ce chef coutumier ou le « ah ça, ce n’est pas de la seconde main, hein! » du docteur Jean Laopan PARE ne fait qu’exprimer tout haut la pensée de toute personne ayant visité les locaux.

D’un montant global de 900 millions de FCFA, cette réalisation est de la générosité de deux familles italiennes et de la Conférence Episcopale Italienne  à l’endroit de celle du Burkina. Elle viendra renforcer la qualité des soins et soulager aussi la souffrance des malades dont le centre ne désemplit pas. Pour le directeur général de la structure, le Père Salvatore PIGNATELLI, « ce complexe d’imagerie médical de pointe est une première dans le domaine de l’offre de prestation en matière de diagnostic médical, au Burkina. Elle répond à l’engagement de toute la famille camillienne de venir en aide au prochain et constitue ainsi une grande activité évangélisatrice de l’Eglise-Famille du Burkina ». Quant à Monseigneur Giovanni Batista GANDOLFO, représentant de la Conférence Episcopale Italienne, il s’est dit convaincu que le dispositif contribuera à consolider la santé des burkinabè, mais aussi des populations des pays voisins et cela n’est autre que le signe de l’amour du Christ que prêche l’Eglise. Renchérissant, Monseigneur Justin KIENTEGA a affirmé que « ce centre est une réponse éloquente à la souffrance de tout homme en proie à la maladie. Il est un canal par lequel s’exprime le mandat du Christ de guérir les malades ».

Le temps fort de la cérémonie d’inauguration, qui a eu lieu le SAMEDI 29 Octobre 2011 au sein du centre médical Saint Camille a été la bénédiction des locaux par le Père archevêque de Ouagadougou, Philippe OUEDRAOGO. Ce rite catholique a intervenu après que le premier ministre, Luc Adolphe TIAO symboliquement ouvert les portes de l’établissement aux invités en coupant le ruban de l’entrée. Pour lui, « les donateurs sont vraiment à feliciter, car on a rarement vu pareille générosité. Nous doter d’un édifice pareil constitue un appui considérable au gouvernement dans sa politique pour l’amélioration de la santé des populations. Nous ne pouvons que remercier les (…) religieux de Saint Camille qui, depuis 45 ans, ne cessent de travailler au bien-être des personnes malades surtout les défavorisées. Ce centre qui offre plus d’accessibilité aux grands examens et à un bon coût, est vraiment une source de satisfaction ». Il a assuré l’appui des autorités politiques au centre dès que le besoin se fera sentir; toute chose qui témoigne de la bonne collaboration entre le gouvernement et cette institution religieuse.

B. Bénédicte TOE